Accueil / Écriture / Blogue à desseins / Articles selon une catégorie
>>> Accès aux archives
>>> Fil RSS Abonnez-vous au flux RSS


Lundi, le 12 juin 2017
Nice, le gâteau 100 fois bon et la Servante écarlate
En ce moment passe The Handmaid’s Tale, une série télévisée diffusée sur la plateforme de VOD Hulu. J’avais eu l’occasion de voir précédemment La Servante écarlate, le film de Volker Schlöndorff sorti en 1990, mais pas de lire le roman de la Canadienne Margaret Atwood dont le film et la série sont inspirés.
L’univers dystopique est plutôt bien rendu. Il faut dire que, dans la réalité, la montée sournoise du populisme dans le monde politique n’est malheureusement plus aussi invraisemblable qu’elle pouvait l’être dans la fiction, en témoigne le passage des présidents Obama à Trump aux États-Unis (cf. la critique de PILOTE, la chronique série).
Il y a quelques années, j’ai eu l’occasion de croiser Margaret Atwood. C’était à Nice, lors du colloque « La science-fiction dans l’histoire, l’histoire dans la science-fiction » co-organisé par l’ami Ugo Bellagamba, en 2005. Margaret Atwood était venue y parler de sa vie et des liens avec la science-fiction.
Lors de cette rencontre, j’étais venu y présenter un article que j’avais écrit avec le compère Jean-Jacques Girardot sur « le Steampunk : une machine littéraire à recycler le passé ». Nous avions conclu notre propos ainsi :
Notre article débutait par une liste, se voulant impressionnante, d’ingrédients, dont la seule accumulation laissait présager du pire. Mais le steampunk n’est pas le Gâteau cent fois bon (Jindra Capek, Le Gâteau cent fois bon, Flammarion, Paris, 1986), il se bonifie avec chaque nouveau condiment, mais aussi avec chaque nouvelle façon de l’accommoder, et se décline aujourd’hui en plus d’un parfum (...).
Le Gâteau 100 fois bon
La référence au Gâteau cent fois bon, un livre pour enfants dont la trame se résume à l’idée que si l’on réalise un gâteau pour des amis, il sera 100 fois meilleur si l’on mélange 100 bons ingrédients, avait échappé à la plupart des auteurs et universitaires présents à ce colloque, dont Margaret Atwood. Je me rappelle ainsi qu’au moment du dîner de gala, j’avais dû raconter à l’assemblée cette histoire, et que cela avait fini par un véritable sketch quand mes paroles étaient simultanément traduites en anglais par Daniel Tron pour l’autrice canadienne.
Voilà pourquoi, dans mon esprit tordu, quand je regarde un épisode de The Handmaid’s Tale, même au moment d’une scène particulièrement dramatique, je ne peux m’empêcher de repenser au rire de Margaret Atwood lorsque j’avais donné la recette de ce gâteau concocté par des animaux. En effet, les pâtissiers amateurs de l’histoire, imaginant qu’en mélangeant ce que chacun préférait (l’os du chien, le ver de terre de la poule, l’herbe tendre de la vache, la carotte du lapin...), ils auraient dû obtenir un gâteau merveilleux... Bien entendu, le résultat culinaire avait déçu leurs attentes car leur mixture s’était avérée immangeable.
La morale de cette histoire ? Je ne sais pas. Tout dépend si on l’applique aux domaines de l’humour, de la cuisine, ou à la politique...


Mardi, le 15 avril 2014
Crème de kiwi et coco sur lit de fraises et spéculoos
Des kiwis achetés en promotion et qui traînent comme des âmes en peine dans la corbeille à fruits ? Des fraises qui commencent à perdre leur fraîcheur ? Des invités prévus pour le week-end et pas d’idée pour le dessert ?
Pas de panique, voici une idée de recette improvisée samedi dernier : une crème kiwi-coco sur lit de fraises et spéculoos.
Crème kiwi-coco sur lit de fraises et spéculoos

Ingrédients (pour 6 personnes) :
  • 450 g de fraises
  • 250 g de sucre semoule
  • 6 kiwis (470 g)
  • 100 g de noix de coco
  • une boîte de 12 spéculoos (125 g)
  • 200 ml d’eau
  • 250 ml de crème fraîche liquide (entière ou allégée)
  • 2 feuilles de gélatine
  • 2 jaunes d’œuf

Durées :
  • Préparation : 20 mn
  • Cuisson : 20 à 30 mn
  • Temps de repos au frais : au moins 3 heures

Matériel nécessaire :
  • 6 ramequins ou grandes verrines
  • casserole avec couvercle
  • robot mixeur plongeant
Dans 6 ramequins ou grandes verrines, émietter la moitié des spéculoos. Garder pour plus tard les 6 autres biscuits entiers.
On commence avec les spéculoos...


Laver les fraises. Ôter les parties abîmées ainsi que les queues, couper en petits morceaux.
Les fraises. Pas grave si elles ne sont pas tip top.


Mettre dans une casserole avec 100 ml d’eau. Ajouter 100 g de sucre semoule. Cuire à feu moyen à élevé et remuer la préparation pendant 10 à 15 minutes.
Pendant ce temps, faire tremper les feuilles de gélatine dans de l’eau froide.
Fraises, sucre et eau


Quand les fraises prennent un aspect de confiture, retirer du feu. Essorer les feuilles de gélatine. Ajouter aux fraises. Bien mélanger.
Confiture de fraise


Répartir la préparation dans les verrines afin de recouvrir les biscuits émiettés d’une couche de confiture de fraise.
Laisser reposer au frais pour que la préparation se solidifie un peu (un truc : au lieu du réfrigérateur, mettre les verrines dans un grand récipient comportant un fond d’eau froide).
Les verrines avec la confiture de fraise


Prendre les 6 kiwis.
Kiwis entiers


Peler les kiwis. Couper en deux (dans le sens de la longueur), puis en quatre. Ôter la partie dure et claire du centre des kiwis. Couper en petits morceaux.
Kiwis en morceaux


Ajouter 100 ml d’eau. Mixer les kiwis avec le robot plongeant.
Kiwis mixés


Ajouter les 100 g de noix de coco. Bien mélanger.
Kiwi et coco


Mettre la préparation dans une casserole. Faire chauffer à feu vif tout en remuant une dizaine de minutes.
Réduire un peu le feu. Ajouter la crème fraîche et laisser sur le feu encore 5 à 10 mn en remuant.
Kiwi, coco, crème


Séparer les blancs des jaunes d’œuf. Les blancs pourront servir à des œufs en neige ou une autre préparation. Retirer la casserole du feu, ajouter les jaunes et bien remuer afin d’éviter la formation d’une omelette (c’est aussi possible s’il reste un peu de blanc avec les jaunes).
Kiwi, coco, crème et jaune d’oeuf


Répartir la crème de kiwi et de noix de coco dans les verrines.
Verrines avec la crème kiwi-coco


Terminer en incorporant un spéculoos entier dans la crème par la tranche, et ceci pour chaque verrine.
...et on termine avec les spéculoos !

Laisser reposer au frais au moins trois heures avant de déguster !


Mardi, le 2 avril 2013
Trio de mousses à la clémentine et aux chocolats noir et blanc
Pour mon retour sur le blogue où je n’ai pas publié d’article depuis... l’année dernière, je vous propose une recette que j’ai servie à mes invités l’occasion du week-end pascal.
Il s’agit d’un trio de mousses : mousse au chocolat noir classique, mousse au chocolat blanc au siphon et mousse de fruit à la clémentine. Pour accompagner ce dessert, j’ai préparé des tuiles aux amandes afin d’ajouter un petit aspect croquant, et j’ai même mis quelques gouttes d’extrait d’amande amère à mes tuiles afin de faire un lien avec l’éventuelle amertume que l’on peut rencontrer dans les clémentines, ce qui se marie très bien avec le chocolat. Le chocolat, c’est bon, mais sans une petite pointe d’amertume, en ces fêtes de Pâques, je trouve que sa consommation risque vite de virer à un certain écœurement.
Attention, il est conseillé de faire les préparations la veille, de façon à ce que le jour J il n’y ait qu’à sortir du réfrigérateur les verrines de mousses au chocolat noir et à la clémentine, puis à ajouter la mousse au chocolat blanc au moyen du siphon et à présenter le tout accompagné des tuiles aux amandes.

Trio de mousses, pour 6 personnes




Matériel nécessaire :
  • 2 boîtes à œufs vides (pour 6 œufs)
  • 6 ramequins ou grandes verrines
  • 1 siphon de 0,5 l (avec 2 cartouches de gaz)
  • 1 batteur électrique
  • 1 mixeur plongeant
  • 1 four électrique ou à gaz
  • 1 four à micro-ondes (facultatif)
  • une plaque de cuisson
  • des objets arrondis (rouleau à pâtisserie, verres, bouteilles...)
  • une passoire fine ou un chinois
  • une roulette pour découper la pizza
  • des récipients (plats, assiette creuse, récipient cylindrique, etc.)
  • des ustensiles classiques de cuisine (cuillère en bois, cuillère à café, cuillère à soupe, spatule, couteau, fouet, etc.)
*** Mousse au chocolat ***

Préparation : 15 à 20 mn
Repos : au moins 4 heures
Ingrédients :
  • 200 g de chocolat noir
  • 6 œufs
  • 1 cuillerée à soupe de sucre semoule
  • 20 g de beurre
  • 2 cuillerées à soupe d’eau
  • 1 cuillerée à café d’alcool fort, type whisky (facultatif)
  • 1 pincée de sel
Tout d’abord, découper les boîtes à œufs vides de manière à faire tenir les verrines en position oblique (dans l’idéal, l’horizontale doit passer du fond d’un côté de la verrine au bord supérieur de l’autre côté, ce qui n’est pas tout à fait le cas sur la photo présentée ci-dessous).

Dans un récipient allant au four à micro-ondes, déposer le chocolat noir cassé en morceaux avec les deux cuillerées à soupe d’eau.

Faire chauffer une à deux minutes au four à micro-ondes à puissance maximale, puis remuer le chocolat fondu.
Séparer les blancs et les jaunes des œufs (un conseil : passer par un récipient intermédiaire pour éviter d’avoir du jaune dans l’ensemble des blancs, même s’il existe un truc pour récupérer un jaune d’œuf tombé par erreur avec le blanc).

Monter les blancs d’œuf en neige ferme avec un peu de sel.

Si le chocolat noir a commencé à durcir, refaire chauffer quelques secondes avec le beurre en petits morceaux, puis sortir du four à micro-ondes et bien remuer avant de laisser refroidir quelques instants.
Battre les jaunes d’œuf avec le sucre.

Sans cesser de remuer, incorporer le mélange de sucre et jaunes d’œuf au chocolat noir fondu (attention, le chocolat doit être suffisamment frais pour ne pas faire d’omelette).
Facultatif (à proscrire s’il y a des enfants) : ajouter une cuillerée d’alcool au chocolat.
Remuer afin d’avoir un mélange onctueux et homogène.

Incorporer par petits tas les blancs en neige au chocolat noir fondu et remuer délicatement avec une cuillère en bois.

Mélanger le tout doucement afin d’obtenir une préparation homogène.

Répartir dans les verrines inclinées et réserver au moins 4 heures au réfrigérateur.



Pendant que la mousse au chocolat noir est en train de prendre au réfrigérateur, il faut profiter du temps pour s’occuper des tuiles aux amandes ou de la mousse au chocolat blanc. La mousse aux clémentines ne pourra être réalisée qu’à partir du moment où la mousse au chocolat noir sera prête.


*** Tuiles aux amandes ***

Préparation : 20 à 25 mn
Cuisson : 5 mn
Ingrédients :
  • 2 œufs
  • 100 g de sucre semoule
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 70 g de farine
  • 80 g de beurre fondu
  • 60 g d’amandes effilées
Séparer les blancs et les jaunes des œufs.
Ajouter le sucre semoule et le sucre vanillé.

Monter le blanc d’œuf sucré en neige.

Mélanger aux œufs en neige la farine.
Ajouter le beurre fondu à l’appareil et bien remuer.

Incorporer les deux jaunes d’œufs.

Ajouter quelques gouttes (pas trop !) d’extrait d’amande amère.

Incorporer les amandes effilées en remuant délicatement.

Beurrer une plaque de cuisson de four.
Préchauffer le four sur 200°C (thermostat 7).
Disposer des petits tas de pâte sur la tôle beurrée

Enfourner 5 minutes.
Surveiller la cuisson : si la pâte s’aplatit et que les tuiles se touchent, sortir la plaque du four et réaliser un pavage avec une roulette à pizza, puis réenfourner.

Quand les tuiles commencent à dorer et que les bords se colorent, sortir les tuiles du four et déposer celles-ci sur des supports arrondis afin qu’elles prennent la forme désirée.

Laisser refroidir à température ambiante puis conserver dans une boîte à gâteau.


*** Mousse au chocolat blanc au siphon ***

Préparation : 10 mn
Cuisson : moins de 5 mn
Repos : 15 à 20 mn
Ingrédients :
  • 180 g de chocolat blanc
  • 25 cl de crème liquide entière
Passer le récipient du siphon au réfrigérateur une petite demi-heure avant utilisation.
Casser le chocolat blanc en morceaux dans une casserole, feu éteint.

Ajouter la crème entière liquide.

Faire chauffer la casserole à feu moyen.
Remuer pour faire fondre le chocolat dans la crème.
Quand le mélange a l’air homogène, passer au mixeur.

Laisser refroidir à température ambiante un bon quart d’heure.
Sortir le récipient du siphon du réfrigérateur.
Mélanger la préparation avec une cuillère, puis passer celle-ci dans le siphon en la filtrant avec un chinois.

Visser la tête du siphon.
Visser une cartouche de gaz et secouer le siphon, tête en bas.
Dévisser la cartouche vide et recommencer l’opération avec une nouvelle cartouche.

Placer le siphon au frais pendant au moins deux heures.


*** Mousse à la clémentine ***

Préparation : 10 à 15 mn
Cuisson : 5 mn
Ingrédients :
  • 2 feuilles de gélatine
  • 8 clémentines
  • 1 cuillerée à soupe de sucre semoule
Faire tremper pendant dix minutes les deux feuilles de gélatine dans un peu d’eau.

Éplucher les clémentines.

Au-dessus d’une casserole, feu éteint, séparer les différents quartiers, retirer les parties blanches et prélever les éventuels pépins.

Ajouter le sucre.
Faire chauffer à feu moyen, mélanger et laisser compoter quelques instants (s’il reste des pépins, ils vont surnager et il sera aisé de les ôter de la préparation).

Déplacer la casserole hors du feu.
Rincer les feuilles de gélatine à incorporer à la préparation à base de clémentines.
Mélanger jusqu’à ce que les feuilles de gélatine fondent.
Passer au mixeur.

Sortir les verrines de mousse au chocolat noir du réfrigérateur.

Verser la mixture de clémentine dans les verrines.

Réserver au frais au moins deux heures.
Au moment de servir, sortir le siphon, secouer celui-ci énergiquement tête en bas, et garnir les verrines de mousse au chocolat blanc.
Présenter les mousses accompagnées des tuiles aux amandes.


Mardi, le 5 avril 2011
Variations autour de la banane
Variations autour de la banane
Après la pomme et la fraise, voici une nouvelle (et ultime) recette improvisée (toujours avec l’utilisation d’un siphon de cuisine).
Nouveau thème, nouveau fruit : la banane.
Après, promis, j’arrête pour un moment : nous sommes quand même en période de Carême, non mais !
Pour réaliser cette recette (pour quatre personnes), il vous faut :
  • 3 bananes (suffisamment mûres) ;
  • 1 citron ;
  • 1 orange (ou environ 50 ml de jus d’orange) ;
  • 50 ml de rhum (brun ou blanc, au goût) ;
  • 100 g de spéculoos ;
  • 100 g de sucre glace ;
  • 50 g de sucre semoule ;
  • 2 feuilles de gélatine ;
  • 200 ml d’eau ;
  • 25 g de beurre ;
  • 1 cartouche de gaz pour un siphon de cuisine (de 0,5 litre).
Couper le citron en deux et presser chaque moitié, verser le jus dans un mixeur.
Faire de même avec l’orange (ou verser quelques cuillerées à soupe de jus d’orange).

Ajouter au mixeur une banane coupée en morceaux.

Ajouter la crème fraîche entière.

Ajouter le sucre glace.

Mixer le tout et passer la préparation au tamis fin.

Verser la préparation dans la cuve du siphon.

Fermer le siphon, percuter une cartouche de gaz, secouer le siphon tête au bas, et réserver au réfrigérateur pendant trois heures.

Prendre les spéculoos...

...et les émietter.

Garnir des ramequins ou verrines de miettes de spéculoos.

Faire fondre le beurre.

Couper une deuxième banane en fines tranches.

Faire dorer les morceaux de banane dans le beurre fondu en ajoutant la moitié (25 g) du sucre semoule.

Ajouter les morceaux de banane dans les ramequins.

Faire tremper les deux feuilles de gélatine dans de l’eau froide pendant 10 minutes.
Couper une troisième banane en tout petits morceaux.
Mettre à cuire dans de l’eau avec le sucre semoule restant (25 g) et le rhum.

Éteindre le feu et ajouter les feuilles de gélatine après les avoir bien essorées.
Laisser fondre la gélatine.

Mixer le tout.

Passer la préparation au tamis fin.

Verser la purée de banane tamisée dans les ramequins.

Réserver au réfrigérateur trois heures.

Servir avec la crème chantilly à la banane.



Lundi, le 4 avril 2011
Variations autour de la fraise
Variations autour de la fraise
Après la pomme, voici une nouvelle recette improvisée, cette fois-ci, sur le thème de la fraise, toujours avec l’utilisation d’un siphon de cuisine.
Pour réaliser cette recette (pour quatre personnes), il vous faut :
  • 500 g de fraises ;
  • 75 g de sucre semoule ;
  • 2 feuilles de gélatine ;
  • 500 ml d’eau ;
  • 200 ml de crème fraîche (entière et fluide ou liquide) ;
  • 125 g de palets bretons ;
  • 1 cartouche de gaz pour un siphon de cuisine (de 0,5 litre).
Réserver 3 fraises et couper le reste en petits morceaux.

Faire cuire les morceaux de fraise avec le sucre et l’eau.

Mixer et passer au tamis fin.

On obtient environ un demi-litre de coulis de fraise.

Diviser le coulis de fraise en deux parties égales.
Mélanger 250 ml de coulis à la crème fraîche.

Prendre le mélange de crème et coulis de fraise...

...et passer ce mélange dans la cuve du siphon.
Percuter une cartouche de gaz et laisser le siphon au moins 3 heures au réfrigérateur.

Prendre 8 palets bretons...

...et les émietter.

Disposer les palets bretons émiettés dans des ramequins ou verrines.

Compléter avec les 3 dernières fraises découpées en morceaux.

Égoutter les feuilles de gélatine mise à tremper pendant 10 minutes dans l’eau froide.

Ajouter la gélatine au coulis encore chaud.
Verser le coulis sur les miettes de palets bretons et les morceaux de fraise, puis mettre le tout au frais pendant 3 heures.

Servir avec la crème chantilly à la fraise.


Archives

Chronologie :

>>> Amis
Parce que rien ne vaut le fait d’avoir de bons copains et de partager avec eux des joies simples.
[voir les 5 derniers articles] ou [voir tous les articles]
>>> Animaux
Au sujet de nos amies les bêtes.
[voir les 5 derniers articles] ou [voir tous les articles]
>>> Critiques
Article critique. Point de vue personnel sur une œuvre. Coup de cœur ou coup de gueule.
[voir les 5 derniers articles] ou [voir tous les articles]
>>> Curiosités linguistiques
À propos de la langue française ou d’autres langues, dialectes et parlers régionaux. Réflexions sur les usages linguistiques de la communauté francophone. Aspects insolites de la langue. Jeux de mots.
[voir les 5 derniers articles] ou [voir tous les articles]
>>> Dessin / Arts graphiques et numériques
Dessins réalisés de manière traditionelle (crayon, stylo, feutre, fusain, pastel, pierre noire ou sanguine, craie, plume, encre de Chine, etc.) ou traités par ordinateur à travers des logiciels d’infographie. Curiosités calligraphiques. Ambigrammes (figures graphiques de mots devenant d’autres mots à partir d’une symétrie ou rotation). Anamorphoses. Peintures. Arts en deux dimensions.
[voir les 5 derniers articles] ou [voir tous les articles]
>>> Événements / Grands rendez-vous
Comptes rendus ou programmes de grandes rencontres : conventions, festivals, conférences et soirées thématiques.
[voir les 5 derniers articles] ou [voir tous les articles]
>>> Famille
Parce qu’on est le fils, le frère, le cousin ou le neveu de quelqu’un.
[voir les 5 derniers articles] ou [voir tous les articles]
>>> Fantastique
De tout ce qui a trait à ce genre artistique où intervient le surnaturel.
[voir les 5 derniers articles] ou [voir tous les articles]
>>> Films / Télévision / Vidéo
À propos des productions artistiques essentiellement visuelles : films (court, moyen ou long métrage), animations, dessins animés, mangas, séries télévisées, vidéo-clips, etc.
[voir les 5 derniers articles] ou [voir tous les articles]
>>> Histoires / Légendes
Au sujet de l’Histoire et des histoires. Faits avérés ou non. Mythes.
[voir les 5 derniers articles] ou [voir tous les articles]
>>> Humour / Insolite / Bêtises
Impressions insolites. Histoires drôles ou surprenantes. Blagues.
[voir les 5 derniers articles] ou [voir tous les articles]
>>> Internet / NTIC / Informatique
De tout ce qui a trait aux « nouvelles technologies de l’information et de la communication ». Informatique (aspects matériels et logiciels). Internet, aspects du Web, HTML. Multimédia.
[voir les 5 derniers articles] ou [voir tous les articles]
>>> Livres
Livres, revues, recueils de nouvelles et anthologies.
[voir les 5 derniers articles] ou [voir tous les articles]
>>> Musiques / Radio / Audio
À propos des productions artistiques essentiellement auditives : musiques, chansons, concerts, opéras, émissions de radio, etc.
[voir les 5 derniers articles] ou [voir tous les articles]
>>> Projets / Avenir
Réflexions sur le devenir de la Terre ou, plus modestement, de ma petite personne...
[voir les 5 derniers articles] ou [voir tous les articles]
>>> Quiz
Questionnaires et sondages, le plus souvent ludiques.
[voir les 5 derniers articles] ou [voir tous les articles]
>>> Recettes / Gastronomie
De tout ce qui a trait à l’art culinaire. Recettes de cuisine. Bonnes tables. Grandes bouffes.
[voir les 5 derniers articles] ou [voir tous les articles]
>>> Regards sur le monde
Impressions et réflexions sur notre société.
[voir les 5 derniers articles] ou [voir tous les articles]
>>> Science–fiction
De tout ce qui a trait au genre artistique qui incorpore dans son imaginaire des réflexions scientifiques (plus ou moins poussées). Par excès, si on considère que les mythes et la magie peuvent tenir lieu de science, peut englober le genre fantasy.
[voir les 5 derniers articles] ou [voir tous les articles]
>>> Sculptures / Arts plastiques
Taille de pierres ou modelage, mais aussi peinture, architecture, etc. Expositions. Vernissages. Musées.
[voir les 5 derniers articles] ou [voir tous les articles]
>>> Textes de fiction
Productions littéraires personnelles, de la short short story à la nouvelle.
[voir les 5 derniers articles] ou [voir tous les articles]
>>> Tranches de vie
Impressions à la première personne.
[voir les 5 derniers articles] ou [voir tous les articles]
>>> Travaux d’écriture
Au sujet de l’art d’écrire, que ce soit sous forme romanesque, documentaire ou émotionnelle. Travaux personnels d’écriture en cours. Réflexions d’amis auteurs.
[voir les 5 derniers articles] ou [voir tous les articles]
>>> Vie professionnelle
Au sujet de mon travail d’enseignant-chercheur.
[voir les 5 derniers articles] ou [voir tous les articles]